Définition et typologie des violences basées sur le genre

Publié le par sos-violences-sexuelles

 

 

La typologie et la définition des violences basées sur le genre ne font pas encore l'unanimité. Mais en 2004, l'Organisation Mondiale de la Santé a publié un rapport dans lequel des définitions et des regroupements ont été proposés. L’Organisation Mondiale de la Santé définit les violences basées sur le genre comme la menace ou l’utilisation intentionnelle de la force physique ou du pouvoir contre soi-même, contre autrui ou contre un groupe ou une communauté qui entraîne ou risque fortement d’entraîner un traumatisme, un décès, des dommages psychologiques, un mal développement ou des privations. Dans sa définition, l’Organisation Mondiale de la Santé englobe intentionnellement l’acte lui-même, quelles que soient ses conséquences. En revanche, elle exclut les incidents accidentels, comme la plupart des blessures de la route et des brûlures. La typologie proposée ici divise la violence en trois grandes catégories correspondant aux caractéristiques de ceux qui commettent l’acte violent : (i) la violence auto-infligée (ii) la violence interpersonnelle ou dirigée contre autrui, (iii) la violence collective. Ces trois grandes catégories, auxquelles s'ajoutent les pratiques néfastes, sont elles-mêmes subdivisées afin de tenir compte de types de violences plus précises :

 

􀁺􀀃 Violence auto-infligée : la violence auto-infligée se subdivise en comportement suicidaire et sévices auto-infligés. Dans la première catégorie entrent les pensées suicidaires, les tentatives de suicide – également appelées « parasuicide » ou « mutilation volontaire » dans certains pays – et les suicides réussis. Par contraste, les sévices auto-infligés comprennent des actes tels que l’automutilation.

 

􀁺􀀃Violence interpersonnelle : La violence interpersonnelle se divise en deux catégories : (i) la violence familiale et à l’égard d’un partenaire intime – autrement dit, la violence entre membres d’une famille et entre partenaires intimes de manière générale. Ce type de violence se produit habituellement mais pas exclusivement dans le foyer. Il s'agit généralement des formes de violences telles que les mauvais traitements infligés aux enfants, la violence contre le partenaire intime et la maltraitance des personnes âgées ; (ii) la violence communautaire ou violence entre des personnes qui ne sont pas apparentées et qui peuvent ne pas se connaître.

Ce type de violence survient généralement à l’extérieur du foyer. Il comprend la violence des jeunes, les actes de violence commis au hasard, les viols et les agressions sexuelles commises par des étrangers, et la violence qui se produit en milieu institutionnel, par exemple, dans les écoles, en milieu de travail, les prisons et les maisons de retraite.

􀁺􀀃Violence collective : La violence collective se subdivise en violence économique, sociale et politique. Contrairement aux deux autres grandes catégories, les sous-catégories de la violence collective suggèrent des motifs possibles à la violence commise par des groupes de personnes plus nombreux ou par des États. La violence collective à laquelle certains se livrent pour atteindre des objectifs sociaux particuliers comprend, par exemple, les crimes haineux commis par des groupes organisés, les actes terroristes et la violence commise par les foules.

La violence politique comprend la guerre et les conflits violents connexes, la violence étatique et des actes similaires perpétrés par des groupes nombreux. La violence économique comprend les attaques menées par de grands groupes motivés par des gains économiques, par exemple, les attaques menées afin de perturber l’activité économique, le refus de l’accès à des services essentiels ou la division et la fragmentation économiques. De toute évidence, les groupes nombreux agissent pour de multiples raisons.

 

􀁺􀀃Les pratiques traditionnelles néfastes : les VBG peuvent consister en des pratiques traditionnelles nuisibles. Au nombre de celles-ci, figurent, les Mutilations Génitales Féminines (MGF), le mariage forcé, le mariage précoce. C’est le type culturel des VBG.

En dehors des pratiques traditionnelles néfastes, les formes de violences, à savoir la violence physique, la violence sexuelle, la violence morale ou psychologique, la violence économique englobe des actes spécifiques.

 

Les violences physiques renferment les actes suivants :

􀁺􀀃Gifles ou autres coups

􀁺􀀃Menace avec une arme

􀁺􀀃Menace d’étranglement ou de mort

􀁺􀀃Enfermer ou empêcher de sortir avec brutalité

􀁺􀀃Abandonner de façon brutale sur la route (en voiture)

􀁺􀀃Empêcher de rentrer chez soi avec brutalité

􀁺􀀃Autres brutalités physiques

 

Les actes de violences sexuelles sont les suivants :

􀁺􀀃Imposer des rapports sexuels

􀁺􀀃Imposer des pratiques sexuelles non désirées

􀁺􀀃Imposer des rapports sexuels avec d’autres personnes

􀁺􀀃Attouchements

􀁺􀀃Avances sexuelles déplaisantes

􀁺􀀃Imposer les images pornographiques

􀁺􀀃Voyeurisme ou exhibitionnisme

􀁺􀀃Suivre avec insistance

 

Les violences verbales comportent :

􀁺􀀃les insultes

􀁺􀀃les injures

 

Au nombre des actes de violences psychologiques figurent les faits suivants :

􀁺􀀃S’en prendre aux enfants

􀁺􀀃Emmener les enfants

􀁺􀀃Contrôler les sorties et relations

􀁺􀀃Imposer les comportements

􀁺􀀃Mépriser, dévaloriser, dénigrer, ou brimer

􀁺􀀃Mettre à l’écart

􀁺􀀃Refuser de parler

􀁺􀀃Faire du chantage affectif

 

Les violences économiques consistent dans les actes suivants :

􀁺􀀃Empêcher d’avoir accès aux ressources

􀁺􀀃Dépenser les ressources sans accord

 

 Source : UNFPA crise et violence basées sur le genre en côte d’ivoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Konate souleymane 23/11/2019 15:04

Très satisfait sur les différentes types de violence

contremodèles88 31/08/2018 03:15

Viol avec un "s"...de mieux en mieux, pendant ce temps la ministre de la culture est cernée par les affaires ! Ledit Depardieu soucieux d’approfondir son rapport pour le moins curieux avec les rapports sexuels non consentis a récemment interprété le rôle de DSK dans un film/chef d’œuvre.Est-ce que ce Depardieu « qui en a » ne serait pas devenu un grand et ridicule Tartuffe à défaut de faire de belles choses au cinéma comme au théâtre ? Vous avez dit culture du viol en France ? Mais l’actuel quinquennat de M.Macron n’était-il pas placé sous le signe de la lutte contre les violences faites aux femmes ? Tous ces sombres guignols tartignoles font honte à la France et aux Français.La France semble être devenue un cloaque pour 1ers de cordée dévoyés.

Ngang Benoudji 01/08/2016 20:56

Vos definitions m'intéresse. Je voulais me connecter sur votre site pour plus d'informations

Nanzirou Elh Abdou 29/05/2016 00:57

Belle définition, ces violences sont très fréquentes de nos jours dans nos sociétés et surtout s'il y a conflit armé dans la zone, ici tous les facteurs sont favorables.....

yakite 23/01/2016 14:57

très satisfaisant sur la définition et commentaire

Ndakouzou Armand Innocent 11/07/2020 12:19

Je suis ravi de la définition se sont tous les formes de la violence dans notre société